Ricaner comme Rogojine

Une critique de L’Idiot de Fiodor Dostoïevski (1869)

Une idée répandue veut que les romans de Dostoïevski se distinguent par l’impression qu’ils laissent au lecteur. Si je cherche l’impression ou l’image qu’il me reste de ma lecture de L’Idiot, ce doit être sûrement celle d’un profond malaise, malaise qui s’incarne dans un rire nerveux, un rire gêné qui ne cesse de résonner tout au long des quelques mille pages qui composent le roman.

Portrait de Dostoïevski par Vasily Perov, 1872

Ce rire est toujours vécu, aussi bien par ses porteurs que par ses auditeurs, comme une oppression : longtemps contenu, étouffé, il explose toujours au comble de l’angoisse, quand la tension tragico-pathétique atteint son paroxysme. Malaise donc de voir les êtres les plus fragiles du roman – bien que personne n’en soit épargné – si fréquemment exposés à ces rires à leurs dépens.

À ces rires nerveux, il faut aussi ajouter la farandole du rire-mépris, du rire-moquerie, tous les sarcasmes et l’ironie, dont Rogojine me semble être la plus belle incarnation : le malaise d’un rire sournois, d’un sourire narquois, dont on ne connaît l’objet que trop tard ; le ricanement moqueur de celui que l’on ne peut plus atteindre parce qu’ayant tué en lui jusqu’au dernier reste d’émotion, de compassion, de sympathie.

Le rire que l’on entend dans L’Idiot est celui d’un monde condamné à rire de lui-même, non pas sur le ton d’un rire franc, d’une farce joyeuse, d’une blague partagée et d’un quelconque comique, mais dont le ricanement me semble être l’expression la plus révélatrice des bouleversements qui le traversent et ébranlent profondément ses fondements idéaux.

Dostoïevski, porteur de « l’idée russe » , par cette anthologie des rires, nous donne à lire l’image d’un monde livré à tous les vices : un monde sans Dieu, un monde sans Terre, livré à la bassesse et à la folie des hommes pris d’une hilarité démente, condamnés à rire malgré eux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s