Bazar littéraire

Un crocus dans la gorge

Hier je suis revenue – "Revenante je me sens" – d’une île sans frontières où les rives se confondent avec les récifs – territoire inouï d’où j’ai vu l’Inconnu : c’était un "Art-en-ciel venant de la Fête". Il était fait des plumes des Rouges-gorges des clôtures. Couverts de Cendre, ils chantaient ensemble : "This World is not conclusion, a Species stands beyond".

Flamme au foyer

Je lis Ariel et découvre Plath en fermant les yeux – la faute du soleil, d’une poussière ou d'un vers. Soudain, je me vois chez elle, ou plutôt chez lui, ou alors chez eux – peu importe – dans le sombre Devon. Je vois un feu sur une table – personne ne sait que c’est elle – et un peu d’ironie sur le coin de ce feu. Je vois les années cinquante et l’angoisse d’être femme et poète – pire : femme de poète. Je vois des poèmes de cendre qui s’écrivent ici-même – là où brule la table.