QUI

Naissance un jour de pleine lune 1995 dans les Landes.
Séjours en montagne. Santé ratée. Malgré l’océan.
Bientôt départ à Toulouse.
Études d’histoire et de lettres.
Écriture tôt. Poésie après. Très vite : collages.
Départ dans les Alpes.
Animation d’ateliers littéraires en milieu scolaire. Volonté d’aller vers le psychiatrique.


QUOI

PUBLICATIONS

collage

quatre poèmes au carré : ceux qui étaient à bord avec les turpitudes – j’ai des noeuds de racine – quand la rivière vibrait – sans me poser de destins, Fragile, « La Lettre« , 06/2021 (FR)
triptyque : dans la tiédeur d’un sanctuaire – les hurlements d’animaux – un jour il faudra transformer, Libéra, n°5, 05/2021 (FR)
j’irai vers la genèse, Artis Natura, n°5, 04/2021 (CA)
triptyque : les deux visages – j’ai dit au revoir à l’amour à la ville – où est la maison de la matière, Revu n°8 10/2020 (FR)

poésie narrative

noir-lumière, Artis Natura n°4 01/2021 (CA)
et soudain le cri se fit oui, Poétisthme n°8 09/2020 (FR)
le Nuage doré, Les Ateliers du Cahier et KITAC 09/2020 (FR/CO)
soleil d’azur, The Goose n°18.2 08/2020 (CA)
point d’éclat, Poétisthme n°7 05/2020 (FR)
rêve d’Arianne, Bigornette n°39 04/2020 (FR)

critique

Le solipsisme de Malraux/Il solipsismo di Malraux traduit en italien par Luciano Pallini sur Solo Riformisti 06/2021
Le poète e(s)t le cultivateur. Sur Quelque chose que je rends à la terre de Sébastien Ménard sur Le Coquelicot 04/2021
Portrait de la jeune fleur en Dieu. Sur L’Iris sauvage de Louise Glück sur Sitaudis 03/2021
Pour une astrocritique. Sur Des étoiles nouvelles de William Marx«  sur Sitaudis 03/2021
Parce qu’il y a du vent. Sur J’appelle depuis l’enfance de Gérard Bocholier sur Zone Critique 02/2021
La ville métallique et la loi solidaire de René Ghil. Préface à La Preuve égoïste de René Ghil édité par Poétisthme 01/2021

*

MICRO/AUTO-ÉDITION

Humeurs printanières, 10 poèmes-collés réalisés à partir du détournement de magazines de psychologie positive, 30 exemplaires avec épigraphe unique, reliure à la main, 05/2021
Presse : critique des Humeurs printanières sur L’Espadon et sur le site de Raphmaj

*

COLLABORATION

Illustration du poème De grosses gouttes bleues dans le cadre du festival et de l’exposition Sherbrooke prend la parole 05/2021 (CA)

*
*